Juliette Beauvilain dénonce les actes de maltraitance qui auraient été menés envers son fils, Eliot, scolairé à Beaurains, parce qu’il est autiste. Une plainte a été déposée avec l’aide du Collectif Citoyen Handicap.

Qu’est-il arrivé au petit Eliot, 6 ans ? Parce qu’il souffre d’autisme, le directeur de l’école ainsi que son AVS l’auraient maltraité à plusieurs reprises, selon sa maman. “Une fois, je suis venu le récupérer à l’école. Il était pied nu, torse nu, alors qu’il faisait froid et trempé. Eliot m’a expliqué que la secrétaire lui avait lancé une bouteille d’eau pour le calmer”, explique calmement sa mère, qui n’en revient toujours pas.

“Depuis qu’il est scolarisé dans cette école, le directeur fait tout pour qu’il s’en aille”, ajoute la jeune femme. Elle décrit une série d’actes de malveillance, comme cette fois “où son AVS lui a pincé l’oreille si fort qu’elle était encore brûlante quand je suis arrivée”. “On a demandé des adaptations simples. Eliot est autiste mais il s’exprime, en grande section ça se passait très bien. Rien n’a été fait. Le directeur a toujours refusé de s’occuper un peu de lui”, poursuit Juliette Beauvilain.

Une impasse

Les réunions avec la direction s’enchaînent. Elle propose à l’école de faire venir des intervenants spécialisés, pour former l’équipe enseignante et leur apprendre comment réagir face à un enfant autiste qui fait une crise d’anxiété, par exemple. “Ils ont tout refusé. Depuis le début, ils essayent de le pousser à bout pour le faire partir.”

Jusqu’à la semaine dernière. Lors d’une dernière réunion avec l’équipe encadrante, Juliette Beauvilain tente de trouver une solution. “J’ai demandé si on pouvait le remettre en grande section. On m’a répondu non. J’ai demandé si on pouvait le mettre la moitié du temps en grande section, l’autre au CP, on m’a répondu non. Finalement, on m’a dit qu’il ne fallait pas que je l’amène à l’école du tout. C’est fou, hein ?”, raconte la maman.

Depuis, le petit Eliot est donc déscolarisé. Sa mère tente désespéramment de trouver une autre école, et surtout une autre AVS. Mais les démarches sont longues…

“Des actes de torture”

Le Collectif Citoyen Handicap a décidé d’accompagner la jeune mère dans ses démarches, et notamment dans son dépot de plainte contre le directeur de l’école et l’AVS. “Malheureusement, ça arrive de temps en temps”, explique Jean-Luc Duval, président du collectif. “Pour nous ce qui s’est passé, ce sont des actes de torture qu’on ne ferait même pas à un animal. Ils font tout pour s’en débarasser.”

“Une plainte a été déposée et en attendant, le directeur de l’école et l’AVS sont toujours en poste, comme si de rien était. Heureusement, nous avons le soutien du maire de la ville et d’autres parents d’élèves”, poursuit Jean-Luc Duval. “Quand j’ai contacté l’inspecteur académique, il m’a dit qu’il était au courant, mais que c’était la faute de ce petit garçon qui était selon lui “une terreur”. J’ai rencontré Eliot. C’est un petit garçon pas difficile qui pèse 25 kilos…”

Un rassemblement était organisé ce vendredi après-midi devant le rectorat. Une pétition a été lancée en ligne. Ni l’académie, ni le directeur d’école n’ont souhaité répondre à nos questions.

Par Jeanne Blanquart
https://france3-regions.francetvinfo.fr/hauts-de-france/pas-calais/arras/beaurains-eliot-6-ans-est-maltraite-ecole-parce-qu-il-est-autiste-sa-maman-1388397.html